Latéralité et apprentissages

« Gaucher, droitier, mixte, ambidextre : on n’apprend pas de la même façon »

C’est le titre provisoire du livre sur lequel je travaille depuis 5 ans, dont l’origine se trouve dans les premières conférences/ateliers sur le troubles d’apprentissages. Il s’agissait alors simplement de créer un support réunissant les notions abordées lors des ateliers (lien entre troubles des apprentissages et schéma de latéralité main, jambe, œil, oreille, cerveau, stratégies de repérage et d’adaptation pour chaque élève etc)

Mais la richesse de ces ateliers, de nouvelles observations sur mes jeunes patients, les découvertes que j’ai faites en voulant étayer mon propos sur des bases scientifiques m’ont emmené beaucoup plus loin que prévu ! Le temps du confinement a été providentiel pour travailler à la rédaction de ce qui ressemble maintenant à une véritable thèse sur le sujet.

En effet cet ouvrage propose pour la première fois une théorie générale des latéralités, non seulement de la dominance de la main, de l’oeil, de l’oreille et des aires cognitives, mais surtout des différentes combinaisons qui en découlent. En concluant sur une méthode qui, par de simples tests , permet de comprendre et anticiper les aptitudes et possibles difficultés pouvant affecter chaque enfant.

Il s’agit d’un véritable tournant dans la prise en charges des troubles dys et dans la compréhensions des différents modes de mémorisation, de type de motivation … de regard sur le monde des apprenants.

Comme dans mes conférences et ateliers , j’ai cherché à rendre le plus accessible possible des notions complexes sans renoncer à être précis. Dans ce but tout ce qui est énoncé est assorti de références bibliographiques, d’exemples concrets, de conseils pratiques, et de dizaines ce « cas cliniques » autrement dit de témoignages d’enfants (et d’adultes) découvrant leur schéma de latéralité au sein de mon cabinet.

Je vous dis à bientôt pour la naissance officielle de ce beau bébé, répondant à des questions que j’ai commencé à me poser il y a des décennies, pendant mes années d’école, et qui m’ont obsédées tout au long de ma vie et de ma carrière de thérapeute : pourquoi sommes nous inégaux devant les apprentissages ? Pourquoi les troubles dys sont-ils si souvent associés à d’autres troubles ? Pourquoi la dyslexie frappe-t-elle tellement plus les gauchers ? Et qu’en est-il des droitiers ? Existe-t-il vraiment un don de dyslexie, et si oui en quoi consiste-t-il ? Comment faire pour emmener tout le monde vers la réussite alors que nous sommes tous si différents ?

Bienvenue dans le monde des latéralités…