Covid long et Reishi : la poignante demande des patients.

« Mais pourquoi ne m’a-t-on pas dit que je pouvais soigner mon covid long avec le Reishi ? Qui va faire savoir aux malades que c’est la chose à essayer ? »

Les personnes qui ont utilisé le Reishi avec succès ne se contentent pas du plaisir de se sentir mieux, elle souhaitent partager cette expérience avec générosité. Mais comment faire sortir cette information du bruit de fond médiatique ?

Elles ont accepté de répondre de façon détaillée à mes questions pour que j’écrive mes articles, mais aujourd’hui elles me disent qu’il faut aller plus loin, afin que plus aucune victime de covid long ne soit renvoyées chez elle sans avoir été informée de cette possibilité.
Je vous livre ici un témoignage tout à fait éloquent datant de septembre 2021. Il s’agit d’une personne âgée de 49 ans, sans antécédents notables pour expliquer son covid long hormis qu’elle fait partie de la tranche d’âge à risque.

« je vous remercie, grâce à vos conseils je vois enfin le bout du tunnel ».

« Lundi 13 septembre, après que je vous ai parlé de mon covid long, vous m’avez conseillé de prendre du Reishi. Je m’en suis procuré le jour même dans un magasin bio, et j’en ai pris une première gélule le soir même, et ensuite une le matin, une le soir. Les jours suivants je me suis sentie fiévreuse, avec des courbatures supplémentaires mais le mercredi il y a eu comme un changement, difficile à décrire. Le jeudi je me suis sentie mieux, moins fatiguée, sans la nausée. Le vendredi le mal de tête a cédé. Le week-end je me suis sentie capable de prendre la voiture et de rouler plusieurs heures. Ça ne m’était plus arrivé depuis le mois de juillet. Depuis je vais de mieux en mieux, je revis »

« Je suis tombée malade le 30 juillet. Au lieu de faire un covid d’une semaine comme je l’ai vu chez certains amis, j’ai été malade avec des symptômes qui s’accumulaient avec le temps : d’abord fièvre, courbatures, toux, puis ensuite problèmes digestifs, nausées, maux de tête, insomnie, douleurs articulaires, épuisement, vertiges, et j’en oublie. J’ai été mal tout le mois d’août, je suis retourné voir ma généraliste qui m’a dit de patienter avec du Doliprane, mais rien n’a changé et j’ai commencé à déprimer sérieusement.
Je suis encore retournée la voir fin août pour faire un bilan plus complet. J’ai croisé dans les couloir un autre médecin que je connaissais et qui m’a demandé comment j’allais. Je lui ai décrit ma situation et il m’a dit que c’était sûrement un covid long. Ma généraliste m’a commenté mon bilan biologique en me disant que sur le papier tout était normal, hormis la vitamine D un peu basse et le fer un peu trop haut. Elle m’a donné des suppléments en vitamine D et m’a conseillé encore une fois du Doliprane contre les maux de tête, bien que je lui ai dit que ça n’avait aucun effet.

Comme j’avais entendu dire que ça pouvait être important j’ai également pris du zinc, des oligo-élements Cuivre Or Argent, de la vitamine C. J’y ai vraiment cru mais ça n’a strictement rien changé.

Et je me suis encore entendu dire qu’il fallait que je sois patiente, que ce genre de chose durait des mois. J’ai compris que si nécessaire on me proposerait de la kiné et de la psychothérapie. »

« Je m’estime chanceuse d’avoir croisé ce médecin qui m’a permis de comprendre que j’avais un covid long, mais je ne comprend pas qu’on m’ait juste dit qu’il n’y avait rien à faire à part me reposer, prendre du Doliprane et peut-être faire de la kiné respiratoire et voir un psychologue. Comment se fait-il que personne avant vous ne m’ait dit d’essayer de prendre du Reishi ? Pourquoi les médecins ne connaissent pas ça ? Vous vous rendez-compte ? J’étais en train de devenir dingue avec ces nausées, ce mal de tête, cette fatigue insupportable, et sans savoir ce que j’allais devenir. Et les autres malades comme moi, comment vont-ils savoir que ça existe et que ça peut marcher ? Qui va leur dire ? Pouvez-vous en parler à des médecins ? »

Une demande qui m’a vraiment fait ressentir le poids de la responsabilité.

Je partage totalement ce sentiment de devoir faire connaître cette possibilité de soin et c’est pourquoi j’écris ces articles. Pour rappel c’est en janvier 2021 que j’ai découvert un peu par hasard que les vertus immunostimulantes du Reishi, utiles dans le cas de certaines maladies chroniques, s’étendaient au cas du covid long.

J’en ai conseillé à plusieurs personnes, ce qui m’a fourni quelques cas bien documentés. Depuis j’ai publié sur mon blog quatre articles, et un article spécifique dans la revue de la Fédération Nationale de Médecine Traditionnelle Chinoise dans un but d’information. Ce nouveau témoignage arrive pour dire qu’il est temps de faire savoir à tous que le Reishi doit être essayé.

J’ai commencé à en parler à des médecins de mon entourage. Après tout ils sont parfaitement habilités à conseiller des compléments alimentaires, et sont les plus à même à en contrôler les effets. Ils m’ont confirmé que faire remonter ce genre d’information n’avait rien de facile, mais que je pouvais compter sur leur soutien.

A quand un interne rédigeant sa thèse de fin d’étude sur ce sujet ? Ce serait formidable. Et si cela ça pouvait tomber dans l’oreille des chercheurs ?

Vous qui lisez ceci, peut-être pourrez vous relayer cet appel des personnes qui en ont fait l’expérience :
« Les médecins doivent le savoir, le Reishi ça marche, c’est à essayer en cas de covid long ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s